OpenBazaar et impression3D

 

Comme moi, vous êtes un utilisateur d’eBay et de leboincoin et vous aussi vous trouvez les deux concepts séduisants:

Le système d’enchères pour le premier, qui vous permet, finalement, d’acheter un objet exactement au prix du marché.

La gratuité et la simplicité du second.

Je ne vais pas lister tous les avantages offerts par ces deux plateformes, ils sont nombreux. Elles ne sont pas exempt de défauts mais il y en a un, rédhibitoire à mes yeux, qu’elles ne pourront hélas, jamais corriger.

Il s’agit de l’intrusion des politiques dont les seules activités depuis ces dernières 40 années consistent à taxer et à « réguler ».

« Réguler » dans le sens de contraindre et espionner les acheteurs/vendeurs

Si j’évoque OpenBazaar, c’est que je suis persuadé que ce genre de système décentralisé est, à l’instar de l’impression 3D, une révolution, un tournant sur notre façon d’envisager les transactions, les échanges entres humains. Pas d’interaction non désirée de tiers, de boulets, de parasites, de metteur de bâtons dans nos roues. OpenBazaar fonctionne en « PeerToPeer », il est donc impossible de le « fermer » ou de faire pression sur un dirigeant, il n’y en a pas.

boutique openbazaar

 

Les transactions sans tiers de confiance et s’effectuant par ailleurs en Bitcoin, est-il possible de faire confiance aux vendeurs?

Tout d’abord, OpenBazaar permet de désigner des modérateurs. Celui-ci encaisse la monnaie, il fait office de « tiers de confiance ». Dès que l’acheteur a reçu sa commande et en est satisfait, le vendeur est payé par le modérateur.

Par ailleurs, si l’on veut pérenniser un commerce, la meilleure chose à faire c’est de convaincre des clients de venir et surtout de revenir. Les escrocs pullulent dans notre monde ultra-régulé, ils existeront aussi dans un monde libre. La différence c’est que l’on se sentira responsable de ses achats alors qu’aujourd’hui on achète presque aveuglément, illusionné par les promesses de protection que l’Etat nous vend, par la force.

Concernant les échanges moralement condamnables et/ou illégaux, il faut comprendre que l’anonymat reste un mythe. Après tout il est très facile pour les autorités de se faire passer pour des acheteurs ou des vendeurs afin de récupérer des données permettant de remonter vers le hors la loi présumé (ne serait-ce que l’adresse postale de l’acheteur…). Le Bitcoin, contrairement à ce que certains journalistes incompétents laissent entendre, ne permet pas de rester anonyme. Cependant cette recherche à un coût et si celui-ci est négligeable pour l’Etat quand il s’agit de débusquer un terroriste, il devient exorbitant quand il s’agit de tomber sur le rable d’oncle Archibald qui a vendu sa tondeuse à gazon sans déclarer la somme perçue au fisc…

OpenBazaar dans sa première version est déjà pleinement fonctionnel et très bien fait. Il souffre hélas d’un gros défaut, les boutiques ne sont pas distribuées sur le réseau, chaque vendeur doit garder sa machine allumée, celle-ci faisant office de serveur. Début 2017, une évolution majeure éliminera ce défaut; par ailleurs, le côté logistique des boutiques sera bien plus élaborées en permettant la gestion du poids, des quantités et les destinations pour le transport.

Scan to Donate Bitcoin
Vous avez aimé cet article? Offrez des bitcoins à :
Bitcoin 1AdumGu8bUFTHh8nVyntByAQeuifh7oPQr
Donate

Un petit pourboire en bitcoins m'aidera à agrémenter la grotte dans laquelle j'écris péniblement mes billets. Pensez donc! L'humidité, l'inconfort, les peintures rupestres de mammouth, je n'en peux plus. Place aux posters de Nabila et aux poufs Ikea.